David Dalmasso, la conciliation du tennis en fauteuil avec l’emploi

David Dalmasso et Sport2Job, c’est avant tout l’histoire d’une belle rencontre. Aujourd’hui 39ème joueur mondial de tennis fauteuil, Talentéo a décidé de l’accompagner dans sa course vers les Jeux Paralympiques de Rio. Focus aujourd’hui sur sa carrière professionnelle qu’il mène à côté de sa carrière sportive.

Article originellement publié sur le blog Talentéo.

 

Ton parcours professionnel est atypique: tu étais chauffeur de camions poids-lourds, aujourd’hui tu es référent handicap dans un service RH. Comment en es-tu arrivé là?

Après plusieurs années à chercher l’emploi qui me correspondrait le mieux, j’ai pu prendre le recul nécessaire pour me rendre compte que c’est dans l’échange avec les autres que je suis le plus à l’aise. Donc, outre mon métier de tennisman en fauteuil, j’interviens lors de conférences et formations sur le handicap, afin de transformer ces thématiques en atout pour l’entreprise.

Comment concilies-tu ta carrière sportive et ta vie professionnelle?

Je suis effectivement presque 6 mois de l’année en tournoi, mais j’arrive à garder du temps pour pouvoir intervenir au sein même des entreprises et leur faire prendre conscience de l’importance de s’entourer de personnes en situation de handicap!

Beaucoup de patrons ont des stéréotypes concernant les personnes handicapées. Comment faire lorsqu’on est en situation de handicap pour contourner ces stéréotypes sur le handicap et l’emploi?

Il faut avant tout organiser des ateliers de sensibilisation auprès des salariés afin qu’ils puissent se rendre compte de ce que vivent au quotidien les personnes en situation de handicap. Ensuite, par l’intermédiaire des formations, nous mettons en avant la faculté qu’ont ces personnes en situation de handicap à transformer cette différence en une force.

Que ne peux-tu pas faire dans ton travail à cause du handicap?

Il n’y a rien dans l’absolu qu’il est impossible de faire lorsqu’on a un handicap. En effet, il y a toujours des possibilités pour adapter au mieux le poste de travail et pouvoir optimiser les actions mises en place. Ce n’est qu’une question d’adaptabilité!

Quels conseils donnerais-tu à une personne en situation de handicap pour trouver un job?

Qu’elle n’hésite pas à se mettre en avant et qu’elle puisse échanger facilement avec la personne chargée du recrutement. En effet, dès les premiers contacts, le recruteur va pouvoir s’apercevoir de la force spécifique que va pouvoir amener la personne en situation de handicap et surtout, le recruteur va se rendre compte que cette personne correspondra au profil recherché pour le poste en question!

Talentéo a lancé le premier réseau social professionnel du handicap et de l’emploi. Vas-tu t’inscrire? Penses-tu que cet outil facilitera l’intégration des travailleurs en situation de handicap?

Ce qu’a mis en place Talentéo est vraiment très judicieux et permet enfin aux candidats en situation de handicap de pouvoir échanger plus librement avec les personnes en charge du recrutement. De plus, l’entreprise va pouvoir également communiquer sur les aménagements qu’elle a pu mettre en place pour accueillir dans les meilleurs conditions ces candidats. Il y a véritablement un lien qui se crée et qui va permettre aux deux parties d’y trouver son compte.

Merci à David pour cette interview. Vous pouvez le retrouver sur sa page Facebook.

 

© 2014 Talentéo. Toute reproduction interdite sans l’autorisation de l’auteur.

A lire également :