Garçon ! Un café et un job, s’il vous plaît !

Ce matin, près de 80 personnes se sont réunies dans l’écrin lumineux de la Belle Electrique à Grenoble pour partager un café et surtout créer des liens entre entreprises et personnes en situation de handicap en cassant les codes habituels. Opération réussie !

Après un premier épisode sportif qui s’était déroulé le 28 mars dernier à Chamrousse, le deuxième volet de Sport2Job était placé ce matin sous le signe de l’emploi. Loin des classiques formules de job dating et d’entretiens formels, ce « Café Emploi » se donnait pour ambition de créer une rencontre originale entre des personnes en situation de handicap et plusieurs entreprises de l’agglomération grenobloise (STMicroelectronics, Schneider Electric, Air Liquide, Go Sport et le CEA). Deux parrains de l’opération Sport2Job honoraient ce rendez-vous de leur présence : Vincent Boury, consultant et champion paralympique, et Nassim Akrour, joueur du GF38.

Sport2Job - Café Emploi - 2.  Briefing intervenants

Pour initier les échanges, trois ateliers étaient proposés :

  • Plongés dans l’Ambiance Cappuccino, les candidats en situation de handicap prenaient ainsi connaissance des dispositifs d’alternance au sein des entreprises grenobloises. Ils (re)découvraient ainsi tout l’intérêt de l’alternance, qu’elle s’exprime sous la forme d’un contrat d’apprentissage ou d’un contrat de professionnalisation. « L’alternance constitue un excellent levier d’insertion professionnelle puisque 52 % des alternants handicapés sont embauchés au terme de leur période d’alternance », rappelait Sylvain André, de la société Exéco.
  • Dans l’Ambiance Expresso, plusieurs salariés en situation de handicap exposaient leur expérience et distillaient quelques conseils. De la rédaction d’un CV à la communication avec les collègues, de l’adaptation du poste de travail aux possibilités d’évolution au sein d’un grand groupe, ils témoignaient de la diversité des métiers accessibles et du volontarisme de leurs entreprises en matière d’intégration des personnes handicapées.
  • Enfin, quatre entrepreneurs créaient l’Ambiance Americano : Stéphane Rivière (fondateur de Talentéo), Pierre Achache (créateur de Magica Vision), Jérôme Adam (co-producteur de la websérie « J’en crois pas mes yeux ») et Vincent Boury invitaient les candidats à « transformer leur handicap en force ». Comme l’affirmait avec conviction Jérôme Adam, « lorsqu’on crée sa propre activité, on fait de sa vie ce que l’on a envie qu’elle devienne. C’est un état d’esprit, un tempérament.

Après trois rounds d’une demi-heure chacun, un moment d’échange baptisé « What else » permettait à toutes les parties prenantes de discuter à bâtons rompus et de saisir des opportunités d’emploi pour les uns, de recrutement pour les autres. Au terme de cette matinée résolument différente, le parrain de Sport2Job, Vincent Boury, concluait : « Aujourd’hui, nous avons croisé de nombreux talents. Beaucoup hésitent et craignent l’échec, alors qu’il faut au contraire oser. Nous étions présents ce matin pour créer l’étincelle, jouer le rôle de déclencheurs. »

Prochains rendez-vous Sport2Job :

  • 18 juin : Handikart à Crolles

  • 25 juin : Cook & Job

A lire également :

One Comment

  1. Pingback: 2e manche de Sport2Job : une affaire qui roule !

Comments are closed.