Maxime THOMAS Jeux Paralympiques Londres 2012 avec copyright

[Portrait] Maxime Thomas, un pongiste en or

Champion d'Europe 2015-MT avec copyright

Championnats d’Europe 2015

Alors que les Jeux Paralympiques de Rio approchent à grands pas nous tenions à vous présenter l’un de ses challengers : Maxime Thomas. Portrait d’un athlète de talent !

Bonjour Maxime, pouvez-vous vous présenter à nos lecteurs ?

Bonjour, je m’appelle Maxime THOMAS, j’ai 32 ans et je pratique le tennis de table handisport à haut niveau depuis 2004. Plusieurs fois médaillé aux championnats du monde, aux championnats d’Europe, aux jeux paralympiques…, je suis numéro 3 mondial dans ma catégorie. J’ai mené de front mes études et le sport de haut niveau. Depuis 3 ans, je conjugue le sport avec mon métier de juriste au sein du groupe Mare Nostrum.

Pourquoi le tennis de table ?

J’ai pratiqué le tennis durant 10 ans puis je suis tombé gravement malade à l’âge de 15 ans. Je me suis alors tourné vers le tennis de table dans un club proche de chez moi. Une alternative au tennis, plus accessible pour moi suite à la rééducation. Cela m’a permis de reprendre pied, de me redévelopper physiquement… et de me découvrir un potentiel en haut niveau ! J’ai intégré l’équipe de France en 2003, à 19 ans. Avant ma maladie, j’étais très sportif mais je n’envisageais pas de faire du sport de haut niveau. Je me suis rendu compte, depuis, que nos seules limites sont celles qu’on s’impose.

Comment fonctionne la compétition en tennis de table handisport ? Est-ce différent du tennis de table classique ?

La seule différence est qu’en tennis de table handisport, il est interdit d’engager un service sur le côté de la table. Pour le reste ce sont les mêmes règles et le même matériel. Cette discipline est l’une des plus intégrées dans le milieu valide : les entraînements sont généralement mixtes et d’ailleurs, les sportifs handi participent aussi à des compétitions valides.

En compétition, nous sommes classés par catégories en fonction de nos atteintes lésionnelles et de nos capacités physiques, un peu comme les catégories de poids au judo. C’est un des sports les plus universels et très facilement accessible. Quasiment tout le monde y a déjà joué, mais en même temps il est très difficile d’accéder au haut niveau. Il y a beaucoup de technique, de tactique, de physique et de mental à maîtriser.

Championnats d'Europe 2015-MT avec copyright

Championnats d’Europe 2015

Comment faites-vous pour articuler votre vie professionnelle et sportive ? Quelles sont vos plus grandes difficultés, et comment les surmontez-vous ?

Je bénéficie d’une convention d’insertion professionnelle et d’une convention de mécénat qui me permettent d’adapter mon emploi du temps. Je consacre ainsi 50 à 70% de mon temps de travail au sport. Mes adaptations d’emploi du temps varient en fonction de mes objectifs, pour les jeux de Rio, je dois consacrer 9 mois pleins à mon entrainement.

La principale difficulté est d’arriver à harmoniser mes calendriers pour être présent dans les moments importants pour mon entreprise et disponible pour mes phases de préparation. Il n’y a pas de recette miracle pour y parvenir, je m’appuie sur ma volonté et mon organisation.

Le groupe Mare Nostrum, a aussi une vraie volonté de me permettre de pratiquer dans les meilleures conditions. La mentalité sportive y est très développée et les effectifs sont assez jeunes. Mes collègues me soutiennent et font le maximum pour me préserver durant mes phases de préparation. L’engouement de tout le groupe fait partie intégrante de mes performances, je ne pourrais pas réussir dans le sport si ça ne se passait pas aussi bien au travail.

Pouvez-vous nous raconter comment s’est passé votre recrutement ?

J’ai été repéré par le groupe Mare Nostrum en 2010 alors que je réalisais une intervention de sensibilisation pour eux. Ils m’ont alors proposé de me sponsoriser puis il y a 3 ans, de me recruter en tant que juriste.

Maxime THOMAS Jeux Paralympiques Londres 2012 avec copyright

Jeux Paralympiques Londres 2012

Quels conseils donneriez-vous à une personne en situation de handicap pour trouver un job ?

Je conseille à tout le monde de ne pas se mettre de limite et de tout faire pour réaliser ce qui nous tient à cœur. Cela s’applique dans la vie professionnelle mais aussi à la pratique du sport, aux projets personnels…

Si la sélection officielle ne sera dévoilée que dans le courant d’année 2016, nous retrouverons certainement Maxime Thomas lors des Jeux Paralympiques de Rio du 7 au 18 septembre 2016. Une 3ème participation mais certainement pas la dernière : « Après Rio, je tenterai de me qualifier pour les Jeux Paralympiques de Tokyo 2020, voire ceux de 2024 s’ils ont lieu à Paris ! ».

Partager ce contenu :Email this to someoneTweet about this on Twitter0Share on Facebook19Share on LinkedIn3Share on Google+0

A lire également :